Les insectes : un poids ou un avantage pour l’homme ?
By: Date: Categories:

Quand on parle d’être vivant on parle non seulement des hommes, mais aussi des animaux. Dans plusieurs domaines l’action de ce dernier impact sur les réalisations de l’homme. Ainsi que cet être amoureux ou dans le travail, la nature des animaux a des répercussions.

Les animaux dans l’agriculture.

Les mammifères, les reptiles, les oiseaux sont des types d’animaux. Mais également les insectes. Certains d’entre eux sont dévastateurs. Tandis que d’autres sont réparateur parmi ces animaux dévastateurs nous avons les criquets, les chenilles, les coléoptères, les aleurodes, l’altise, les larves de limaces qui détruisent les champs et plantations et nuisent gravement aux récoltes. Heureusement certains des insectes contrairement au criquet ont pour rôle de détruire les destructeurs. Ils participent donc à la lutte biologie pour repousser les envahisseurs. Il s’agit des parasitoïdes.

Le règne animal.

Depuis la nuit des temps, bien avant l’apparition des premiers hommes Adam et Ève dans les Saintes Écritures catholiques, les animaux existaient déjà. Une diversité Impressionnante, caractéristique propre à l’espèce animale. Du Lion au flamant rose en passant par l’ours, le poisson, les oiseaux, le renard, la louve, le scorpion, le singe, mais aussi les punaises, les cigales, les sauterelles et les mouches. Comme pour toute chose, il a le bon, mais aussi le mauvais. Certains insectes sont des bénédictions, des avantages pour l’homme tel que les lézards de chambre ou encore appeler gecko, plus connu sous le nom de Tarente dans le sud de la France qui mangent les insectes nuisibles. Mais d’autres représentent un fardeau, un poids pour l’humanité entière comme le moustique qui donne le paludisme l’une des maladies les plus ravageuses. Le serpent venimeux dont le contact dans certains cas peut s’avérer être fatale pour l’homme, le crocodile, l’anaconda, les animaux sauvages.